• Chapitre I . Drôle de Racaille

    Chapitre I . Drôle de Racaille

     

     Drôle de Racaille . Chapitre I 
     
     
     
     
    La sonnerie de Midi retentit, Erza me réveille en me donnant une grosse tape sur la tête, je me réveille directement en sursaut.
     
     
    - Aller réveille toi, BLONDINETTE, ont va bouffer. S'exclame t-elle en appuyant sur le "Blondinette".
     
     
    Juvia, rigole encore et Erza est fière de son Blondinette articuler, moi je boude. Nous descendons en classe pour allée chercher Kanna et Wendy. Ensuite nous nous dirigeons vers la cafétéria de l'école pour rejoindre Mirajan et Levy. Elles sont assise sur notre table habituelle, Levy, nous fait signe de venir nous installaient, cette table me rappelle beaucoup de souvenir marrant de l'année dernière.
     

    Nous sommes enfin tous réunis. Moi, Erza, Juvia, Levy, Kanna et Mirajan le groupe des inséparable sont de retours !
     

    A peine arriver, Levy à une bonne nouvelle à nous annoncer. Nous, nous asseyons et mangeons nos repas, Levy est ravie. Elle sourit de toute ses dents...
     
     
    Erza : - Alors, c'est quoi la bonne nouvelle !?
     
     
    Nous la regardons tous avec curiosité, moi je mange un morceau de mon omelette, elle est vraiment réussie, succulente !
     
     
    Levy : - Je compte emménager avec Gadjil... dit-elle le rouge aux joues
     
     
    Les filles crièrent un "Quoi" tous en harmonie, bizarrement, je suis la seule à ne pas avoir crier. Mirajan est aux anges, Erza semble embarrasser, Wendy sautille comme une puce sur sa chaise, Juvia continue son repas et moi de même. Je suis juste heureuse que sa se passe bien avec Gadjil. C'est un chique type... Les gens de la cantine se retourne tous et ils nous fixent à cause de nos cries.
     
     
    Lucy : - Félicitation ! 
     
    Levy : - Merci, ma Lulu...
     
    Erza : - Mais c'est pas trop taud ?
     
    Levy : - Je ne pense pas, nous nous aimons vraiment, alors je préfère écouter mon coeur que ma tête. Réellement, je ne réalise pas encore !
     
    Juvia : - Juvia, pense que c'est trop taud aussi.
     
    Levy : - Vous verrez vous, quand vous serrez vraiment amoureuse de quelqu'un... Réponds t-elle l'aire rêveur.
     
    Erza : - Si, il y a un problème, tu peux m'en parlait, je vis avec Jellal depuis un ans déjà.
     
    Levy : - Merci, Erza !
     
     
    Erza est plus âgée que nous, elle a 18 ans, elle a redoublait sa seconde. Elle vis avec Jellal 19 ans, un ancien camarade de son collège, ils sortent ensemble depuis la 3ème. Ils ont commencer à vivre ensemble l'année dernière.
     
     
    La sonnerie de 13h30 résonne, nous débarrassons nos plateaux et nous nous séparons tous.
    Erza, Juvia et Moi ont n'a fini du coup, je rentre chez moi. Je n'oublis pas mon sac, Juvia et moi ont attend Erza devant la sortit de la cafétéria car elle à pas fini de débarrasser son plateau.
     

    Soudain, Juvia sourit, c'est très rare qu'elle sourit comme ceci. Elle ma l'aire sur d'elle. Je l'interpelle directement, aucune cachotterie entre nous !
     
     
    - Le Voyou de la classe, n'a pas arrêter de t'observait dans la cantine.
     
    - Quoi ?! dis-je surprise 
     
    - T'a très bien entendu... s'exclame t-elle franchement, les bras croisaient.
     
     
    Erza, arrive nous sortons ensemble du lycée puis nos chemins se sépare. Juvia et Erza prennent la route opposer. Je leur fait un signe avec la amin et je trace ma route en direction de la maison. Je remonte mon sac et mon pantalon, j'ai pas un peu minci moi ? Tant mieux.
     

    J'habite à vingt minutes de l'école, normalement je rentre en bus mais cette fois je rentre à pied. Un peux de marche, c'est bon pour la santé !
     

    Non, je plaisante, je vais juste au supermarché du coin pour achetait quelques ingrédients car dimanche, je vais voire Grand-mère à l'hôpital, j'ai pensais qu'une soupe faite maison lui ferait le plus grand bien en plus il commence à faire froid c'est temps si.
     

    J'aperçois, le Supermarché juste en face, je rentre et je me dirige vers le rayon fruits et légumes. Des Courgettes, des carottes, un gros sac de patates et un gigantesque poireau. Je file à la caisse, je paye puis je reprends ma route, en dirait pas mais mon sac et plutôt lourd...
     

    Sur le chemin, je galère un peu, j'aurais du prendre un peu moins de patates. J'avance dans la rue 35, il y a personne, juste moi, se silence tout à coup, sa fait du bien.
     

    Malheureusement, j'ai encore parlais trop vite, j'entends des bruits de pas qui me suivent depuis au moins cinq minutes. J'avoue que le stress arrive, j'essaye d'accélérer la marche mais les pas son toujours là. Je me retourne et je m'arrête net, ma posture est droite comme le poireau que je viens d'acheter.
     

    - Blondinette, tu ma enfin remarquer ! dit-il toujours avec le même sourire.
     

    C'est vraiment pas possible, il veux vraiment pourrir ma fin de journée ! Même en dehors du lycée.
    Je l'ignore totalement, sans lui adressait la parole, je me retourne et je continue mon boue de chemin. Le problème, c'est qu'il est juste à coté de moi et il regarde mon sac curieusement. Tout pour mettre mes nerfs à l'épreuve.
     

    - Pourquoi, tu me suis ? dis-je en soupirant...

    - Je te suis pas, ont prend juste le même chemin. répond t-il en se touchant les cheveux.
     

    Je suis enfin arriver ! le route ma paru interminable, heureusement que j'habite pas aussi loin car mes nerfs étaient sur le poins d'exploser. Je prends mes clefs et j'essaye d'ouvrir la porte d'entrée.
     

    - A demain, Blondinette !
     

    Je plaque la porte, par la serrure, je le vois qui repart, il rigole car je viens de lui claquait la porte, il dois surement me trouver chiante. En y repensant, il vient de dire à demain ? Je ne me pose pas trop de question. Car demain c'est samedi, je m'écroule sur mon canapé et je réfléchie un peux. Demain, mais pourquoi ?
     

    Il c'est surement tromper...
     

    Je décide d'allée prendre un bain histoire de me changer les idée mais avant je range mon sac et j'accroche ma veste sur mon porte manteaux. Je profite pour faire le ménage et après une heure, je vais prendre mon bain.
     
     
    Je me brosse les cheveux encore mouiller et j'enfile mon nouveau pyjama. Il est trop doux ! (Click) les moutons sont trop mignon !
    Puis je rentre mes petit pieds à l'intérieure de ma paires de pantoufles licornes. Oui, je suis encore gamine (Click) mais j'adore les licornes !
     

    Je m'entoure de ma couverture préférée sur mon canapé et j'allume la télévision, je regarde la suite de ma série et j'ai les yeux qui pique, je m'endors peu à peu. Sans m'en rendre compte je m'endors sur mon canapé jusqu'au petit matin. La télé toujours allumait, je ne les même pas éteint.
     

    Le lendemain, je déjeune en regardant mon téléphone portable, pendant la nuit j'ai reçus un message d'Erza me disant de bien me préparait car demain, c'est le bal de début d'année... Histoire de fêter une nouvelle année scolaire. Le prof en parlait pendant que j'était en train de dormir en classe.
     

    Je me demande bien qu'est-ce que je vais mettre ?
     
     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :